Minecraft Wiki

EN SAVOIR PLUS

Minecraft Wiki
Advertisement
Minecraft Wiki

Combat PvP (Player versus Player) sur un serveur multijoueur.

L'écriture de cette page est en cours, votre aide est la bienvenue 
Nous vous remercions de contribuer à la création de cet article.
La page de discussion peut suggérer des idées.
Cet article n'est plus à jour par rapport à la version actuelle du jeu. 
Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant.

Le multijoueur est la version de Minecraft basée sur un système de serveurs qui permettent à de multiples joueurs d'interagir les uns avec les autres dans un même monde, leur offrant la possibilité de miner, bâtir des structures et combattre les créatures ensemble, voire de se battre entre eux.

Version Java[]

Gameplay[]

Le multijoueur fonctionne grâce à un serveur, qui permet aux joueurs de jouer en ligne ou via un réseau local avec d'autres personnes. Il existe une grande diversité d'options pour personnaliser les serveurs qui peuvent être configurées par les opérateurs. Ces paramètres dépendent du type de serveur et peuvent créer différentes expériences multijoueurs.

Le gameplay de Minecraft en multijoueur est essentiellement le même qu'en solo, à quelques différences près. Le multijoueur met l'accent sur l'aspect communautaire et les joueurs sont souvent amenés à collaborer ensemble, tout cela étant grandement facilité par la fonction de tchat. Par ailleurs, il existe de nombreuses maps aventure et mini-jeux qui nécessitent d'être joués à plusieurs.

Il y a une autre différence notable par rapport au mode solo, cette fois d'ordre technique : le système de pause ne fonctionne pas de la même manière, puisque le temps continue d'avancer lorsque le jeu est en pause. Par exemple si vous descendez une échelle, appuyer sur la touche Échap ne va pas stopper la descente. Cette différence est assez évidente dans la mesure où le serveur continue de fonctionner lorsque le client quitte ou se met en pause.


L'expérience multijoueur peut grandement varier en fonction du serveur. Les jeunes joueurs en particulier doivent prendre des précautions lorsqu'ils rejoignent de nouveaux serveurs avec des groupes de joueurs adultes, qui peuvent par exemple utiliser un langage offensant ou inapproprié au cours de leurs conversations. Selon le serveur, il peut y avoir des moyens de signaler les joueurs qui ne respectent pas les règles.
D'autre part, il y a le problème du vandalisme, qui pousse certains serveurs à mettre en place des politiques restrictives de droits d'accès, motivés par la volonté de conserver une communauté organisée, et par un certain attachement des joueurs à leurs réalisations.

Tchat[]

Un aperçu de la fenêtre de chat.

En multijoueur, les joueurs peuvent appuyer sur T (par défaut) pour discuter entre eux.

Les fonctions du tchat incluent :

  • Un historique - Une petite barre de défilement se situe sur le côté gauche de la fenêtre de tchat. Vous pouvez la faire défiler en utilisant la molette de la souris. L'historique conserve les 100 derniers messages envoyés. Les touches LSHIFT ou RSHIFT permettent en plus de ralentir le défilement.
    • Vous pouvez voir les messages que vous avez récemment envoyés en appuyant sur les touches et lorsque vous êtes sur le point de taper.
  • Des liens cliquables.
  • La possibilité de copier (Ctrl + C) et coller (Ctrl + V) du texte dans le tchat. Les touches ⇧ Shift + et permettent de sélectionner du texte.
  • Mise en forme du texte : le symbole (§) permet aux joueurs de changer le style du texte. Voir codes de mise en forme pour plus de détails.
    • Note : ce symbole, tout comme un certain nombre d'autres caractères non pris en charge, ne peut pas directement être tapé dans le client vanilla. Si § est collé et posté dans le tchat, le joueur qui l'a envoyé sera automatiquement expulsé du serveur avec le message « Illegal characters in chat », et une erreur serveur disconnect.endOfStream.

Affiche dans l'ordre du texte gras, barré, souligné, en italique, et réinitialisé (§r) (aussi par défaut)

Les joueurs peuvent aussi entrer des commandes dans la fenêtre de tchat. Les commandes sont identifiées par le serveur par l'utilisation d'un slash (/) en début de message.

  • Presser simplement la touche / agit comme une touche de commande ; cela ouvre le tchat avec un / déjà tapé.
    • Taper / puis appuyer sur Tab ↹ récapitule toutes les commandes disponibles, un peu à la manière de la commande /help.

Tout en tapant, appuyer sur Tab ↹ va autocompléter la première commande possible ou un nom d'utilisateur commençant par la ou les lettre(s) tapée(s). Si plusieurs noms d'utilisateur ou de commandes commencent par les mêmes lettres, le tchat affichera une liste de possibilités ; appuyer à nouveau sur tab passe en revue les possibilités une par une.

  • Certaines commandes peuvent avoir des paramètres additionnels qui peut être autocomplétés en appuyant sur Tab ↹ au moment venu.
    • Certaines commandes qui gèrent les blocs (/blockdata, /fill, etc.) utilisent des paramètres qui nécessitent les coordonnées x, y et z du ou des bloc(s) cible(s). Utiliser la touche Tab ↹ lorsque ces coordonnées sont demandées ajoutera automatiquement les coordonnées du bloc que vous regardez.

La taille de la fenêtre de tchat peut être réduite, son opacité peut être ajustée, ou elle peut tout simplement être masquée depuis les options du jeu.

Divertissement[]

Les administrateurs des serveurs cherchent de nombreux moyens de divertir les joueurs.

Il peut y avoir des évènements organisés par les administrateurs d'un serveur. Ils sont plus ou moins divers (PvP, arène...). Ils sont souvent gérés par les animateurs, des joueurs recrutés par les administrateurs. Ces derniers gèrent la création, la préparation et le bon déroulement des évènements. Les administrateurs et les animateurs organisent également des jeux destinés à divertir les joueurs. Les jeux peuvent varier selon l'imagination des animateurs. Parmi les jeux, on peut compter les célèbres Spleef, Hunger games, Dé à coudre, parcours de sauts, etc.

Réseau local[]

Le menu d'ouverture d'un monde au réseau local avec la possibilité de choisir les options de jeu pour les joueurs.

L'option réseau local ou LAN (en anglais : Local Area Network), disponible depuis la version hebdomadaire 12w22a, est une forme de mode multijoueur permettant aux personnes connectées à un même réseau de jouer ensemble sans passer par le traditionnel système de serveurs. Avec cette option, les joueurs connectés sur le même routeur ou la même box seront en mesure de rejoindre une partie locale.

Pour « ouvrir un monde au réseau local », deux possibilités s'offrent au joueur :

  • Exécuter la commande /publish dans le tchat (les commandes doivent être activées pour que cela fonctionne) ;
  • Depuis une partie, accéder au menu du jeu puis cliquer sur « ouvrir au LAN » ou en anglais "Open to LAN". Le sous-menu qui s'affiche alors permet de choisir les options de jeu pour les autres joueurs.

Ces deux méthodes, bien que différentes, donnent toutes les deux un numéro de port pouvant être utilisé par les autres joueurs pour rejoindre le monde.

Pour rejoindre la partie, les joueurs peuvent aussi se rendre dans le menu du mode Multijoueur et patienter le temps que le jeu détecte les parties disponibles.


Une astuce consiste à utiliser cette option pour pouvoir exécuter des commandes dans un monde où celles-ci sont normalement désactivées.

Connexion introuvable[]

Il se peut que vous ne trouviez pas le monde de la personne avec qui vous voulez vous connecter en réseau local. Plusieurs explications s'offrent à vous:

  • Votre jeu n'est peut-être pas autorisé par votre pare-feu.
  • Votre ordinateur ne permet pas à certaines données d'être envoyées ou réceptionnées.

Si après avoir corrigé ces deux problèmes ci-dessus vous ne trouvez toujours pas le monde de l'autre personne, vous pouvez essayer de marquer dans l'onglet "connexion rapide" <l'adresse ipv4 de votre ordinateur>:<le port sous lequel est hébergé le monde (cette valeur s'affiche dans le tchat après avoir ouvert au LAN votre monde)> ce qui donne: xxx.xxx.xx:xxxxx.

Port d'un monde affiché après l'ouverture au LAN d'une partie.


Le port d'hébergement d'une partie change à chaque ré-ouverture au réseau local.

Note technique[]

Le serveur sauvegarde la carte toutes les minutes dans le fichier server_level.dat. Il est possible d'utiliser la commande /save-all pour le forcer à le faire.

Version Bedrock[]

Dans la Version Bedrock, on distingue cinq moyens de jouer en multijoueur : le multijoueur local, le LAN, le multijoueur de base, Realms Plus et les serveurs.


Important :

  • Il vous faudra pour toutes ces trois dernières options un compte Microsoft.
  • Sur XBox One, PS4 et Switch, il vous faudra en plus du compte un abonnement payant au service de jeu en ligne de la console (respectivement XBox Live, PlayStation Plus ou Nintendo Switch Online).
  • Vous ne pourrez jouer qu'avec un ami utilisant une version compatible avec la vôtre, donc vérifiez que votre jeu soit à jour et que l'un de vous n'est pas en bêta alors que l'autre utilise une version complète du jeu.

Compte Microsoft[]

Se connecter à son compte Microsoft[]

Pour se connecter à votre compte Microsoft, appuyez sur le bouton « Connexion à un compte Microsoft » en bas à gauche de la page principale du jeu. Lors de la connexion, vous serez redirigé vers un site web (Android, iOS, FireOS, XBox One, Windows 10), ou bien un lien accompagné d'un code vous sera présenté (XBox One, PS4, Switch, FireTV). Ces deux possibilités vous mèneront vers le site login.live.com. Sur console, vous devrez entrer le lien puis le code sur un appareil pouvant se connecter à Internet. Une fois arrivé au site, vous pourrez vous connecter à un compte Microsoft préexistant, ou en créer un autre.

Si le bouton en bas à gauche du menu du jeu ressemble à Bouton support.jpg, il se peut que vous soyez déjà connecté(e). Pour le vérifier, allez dans « Paramètres » > « Profil ». Vous pourrez ainsi vérifier et éventuellement changer de compte.

Ajouter un ami[]

Pour ajouter un ami, il faut que vous l'ajoutiez mais aussi qu'il vous ajoute. Pour le faire, allez dans « Jouer » > « Amis » > « Ajouter un ami », et entrez son gamertag (il peut le voir dans « Paramètres » > « Profil ») dans la case appropriée.

Il devra en faire de même avec votre gamertag.

Multijoueur local[]

Ce mode permet de jouer en écran divisé sur la même console avec un ami sur Switch, XBox One, PS4 et FireTV. Pour rejoindre une partie en multijoueur local, appuyez sur Options button sur PS4, XboxOne Menu.png sur XBox One ou Switch Plus.png sur Switch.

Ce mode permet de jouer jusqu'à 2 (Switch sur écran de base) ou 4 (Switch sur écran externe, XBox One, PS4 et FireTV).

Vous pouvez changer l'orientation de l'écran divisé (vertical ou horizontal, 2 joueurs uniquement) via les options d'affichage. L'écran sera toujours divisé verticalement à 3 joueurs et en croix à 4.

Le LAN[]

Le LAN (en anglais : Local Area Network), est une forme de mode multijoueur permettant aux personnes connectées à un même réseau de jouer ensemble. Il est activé par défaut. Pour le désactiver, allez dans les paramètres du monde concerné. Descendez dans la catégorie « Multijoueur » et désactivez « Visible aux joueurs en LAN ».

Par défaut, le nombre de joueur maximal est 8, mais cela peut être changé avec la commande /setmaxplayers.

Multijoueur en ligne[]

Ce mode permet de rejoindre la partie active d'un ami en ligne à travers les comptes Microsoft. Par défaut, le nombre de joueur maximal est 8, mais cela peut être changé avec la commande /setmaxplayers.

Rejoindre une partie et inviter un ami[]

Pour rejoindre un ami, allez dans « Jouer » > « Amis ». Si un ami a activé le multijoueur, vous pourrez rejoindre sa partie.

Pour autoriser des amis à rejoindre votre partie, rejoignez le monde, allez dans « Jouer », puis dans les paramètres du monde concerné. Descendez dans la catégorie « Multijoueur » et autorisez la « Partie multijoueur ». Vous pouvez aussi choisir la restriction des personnes qui peuvent rejoindre. Vous avez le choix entre : « Sur invitation », « Amis uniquement » et « Amis d'amis ».

Pour inviter un ami, lancez la partie, et allez dans le menu de pause (Options button sur PS4, XboxOne Menu.png sur XBox One, Switch Plus.png sur Switch, échap sur Windows 10 et Bouton pause.png pour les écrans tactiles). Ensuite, appuyez sur « Inviter un ami » et sélectionnez ceux que vous voulez inviter.

Realms Plus[]

Realms Plus est un service d'hébergement officiel sous forme d'abonnement de serveurs qui permettent aux joueurs de créer et de gérer leurs propres serveurs Minecraft. Hébergés par Mojang, Realms Plus fournit un moyen facile et rapide de créer des serveurs et permet au propriétaire de les gérer depuis l'intérieur du jeu, sans connaissance préalable des concepts d'hébergement sur Internet. Realms Plus permet également aux joueurs de choisir parmi une liste de contenu organisée par Mojang, qui est mise à jour environ tous les mois. Realms Plus n'est pas destiné aux grands serveurs publics, mais aux groupes d'amis ou en tant que serveur familial[1].

Exigences[]

Realms Plus est un service qui ne peut être utilisé que par les joueurs répondant à ces exigences :

  • Le joueur doit avoir acheté la version complète de Version Bedrock et doit être connecté avec un compte Microsoft
  • Le joueur doit avoir un abonnement actif sur son appareil pour:
    • Xbox Live Gold s'il utilise une console Xbox
    • PlayStation Plus s'il utilise une console PlayStation
    • Nintendo Switch Online s'il utilise une console Nintendo Switch
  • Le lecteur doit avoir une connexion Internet stable
  • Le joueur doit être âgé d'au moins 13 ans pour rejoindre la communauté Minecraft Realms Plus

Abonnement[]

Realms Plus est un service basé sur un abonnement, consistant en une place de marché en jeu qui permet à un joueur d'étendre un Realm actuel ou d'en acheter un nouveau (7,99€ par mois).

Tous les joueurs peuvent bénéficier d'un essai gratuit de 30 jours de Realms Plus, à condition qu'ils n'aient pas eu d'essai gratuit sur leur compte Xbox Live auparavant. (Remarque: si votre abonnement est activé et que vous souhaitez l'annuler, vous ne serez pas facturé.)

Les BDS[]

Icône des Serveur Dédié Bedrock

Les Bedrock Dedicated Server permettent aux joueurs Minecraft sur les ordinateurs Windows et Linux de configurer leur propre serveur à la maison ou d'héberger leur serveur à l'aide d'un service basé sur le cloud. [2] Il en est à ses premiers stades de développement, donc comme pour tout logiciel de version anticipée, il peut avoir de graves problèmes. Pour cette raison ce service peut être arrêté à tout moment.

Configuration[]

BDS est un outil d'hébergement de serveur similaire aux serveurs de l'édition Java . Comme l'édition Java, il existe un fichier [[server.properties]] et [[ whitelist.json]]. Au lieu de ops.json, les autorisations sont stockées dans le fichier permissions.json. Les packs de ressource et packs de comportement (et donc add-ons) se trouvent dans les répertoires resource_packs et behavior_packs. Des fichiers JSON configurent les packs à utiliser à utiliser, et les clients Minecraft les génèrent et peuvent être téléchargés sur le serveur. Les mondes sont dans un nouveau répertoire mondial.

Connexion[]

BDS permet aux utilisateurs de se connecter. Les joueurs Switch, PS4 et XBox One doivent suivre une procédure spéciale pour se connecter (voir Tutoriels:Se connecter à des serveurs sur Switch, PS4 et XBox One. BDS utilise UDP, contrairement à Java Edition qui utilise TCP. Le port par défaut pour IPv4 est 19132, le port par défaut pour IPv6 est 19133; Ceux-ci peuvent être modifiés dans server.properties.

Par défaut, Minecraft pour Windows 10 ne prend pas en charge les connexions à un serveur hébergé sur la même machine (où vous vous connectez via 127.0.0.1/localhost). Pour résoudre ce problème, vous devez lancer Windows PowerShell en tant qu'administrateur et exécuter ce qui suit: [3]

CheckNetIsolation LoopbackExempt -a -n = "Microsoft.MinecraftUWP_8wekyb3d8bbwe"

Vous pouvez également accorder une exemption de bouclage par identificateur de sécurité (comme recommandé dans le fichier bedrock_server_how_to.html fourni avec le téléchargement du serveur). Lancez PowerShell en tant qu'administrateur et exécutez ce qui suit: [4]

CheckNetIsolation LoopbackExempt -a -p = S-1-15-2-1958404141-86561845-1752920682-3514627264-368642714-62675701-733520436

Liste blanche[]

Pour utiliser la liste blanche, elle doit être activée dans server.properties. Lorsqu'il est activé, le serveur autorisera uniquement les utilisateurs sélectionnés à se connecter, et vous devrez connaître le gamertag Xbox Live et (éventuellement) XUID [5] de tous les joueurs qui souhaitent rejoindre le serveur; les joueurs sans gamertag Xbox Live ne pourront pas se connecter. Si votre serveur est public et que vous n'activez pas la liste blanche, vous ne pourrez pas bannir les joueurs du serveur.

Pour en savoir plus sur la liste blanche, consultez le fichier bedrock_server_how_to.html fourni avec le téléchargement du serveur). Si vous rencontrez des problèmes avec le comportement du joueur sur un serveur que vous possédez, la liste blanche peut être un bon moyen de résoudre le problème.

Scripts de démarrage et de maintenance[]

  • BDSAddonInstaller Un outil node.js utilisé pour installer, mettre à jour et désinstaller automatiquement les addons / packs.
  • MCscripts unités systemd, scripts bash et robots de discussion pour les sauvegardes, les mises à jour automatiques, l'installation et les avertissements d'arrêt
  • MinecraftBedrockServer Configure un serveur dédié Minecraft Bedrock sur Ubuntu / Debian / Raspbian / Armbian avec des options pour les mises à jour automatiques, les sauvegardes et l'exécution automatique au démarrage
  • MCBEPlay MCBEPlay est principalement une interface graphique Windows 10 pour le système BDS officiel, qui vous permet de contrôler et de gérer votre serveur Minecraft Bedrock Edition avec peu ou pas de connaissance des systèmes de serveur. Il dispose également de sauvegardes automatiques, peut enregistrer automatiquement et redémarrer automatiquement.
  • WinMSSScripts WinMSSScripts est un fichier de commandes de base pour aider à créer des sauvegardes de vos mondes et des fichiers journaux lorsque vous exécutez le système BDS officiel sur les systèmes Windows.
  • bedrock-in-docker Image Docker pour installer, mettre à jour, sauvegarder et restaurer et exécuter le serveur Minecraft Bedrock.

Problèmes[]

Étant donné que ce logiciel serveur est toujours en phase Alpha, il lui manque encore beaucoup de choses par rapport à la Version Java: <ref group = feedback> https://feedback.minecraft.net/h

Historique[]


Cette section est vide, incomplète, insuffisamment détaillée ou plus à jour. Votre aide est la bienvenue !

Références[]

Advertisement